Call of Duty : Black Ops II Nuketown Double XP Zombies

Call of Duty : Black Ops 2 est un FPS sur PC comparez son prix pour l'acheter pas cher.

Incarnez deux personnages dans un scénario scindé en deux parties. Le mode Solo se compose de missions classiques et de niveaux optionnels nommés Strike Force, intégrant des éléments stratégiques. On y retrouve aussi des modes multijoueur et le fameux mode Zombie.

  Comment présenter la série des Call of Duty sans pour autant tomber dans la success-story ni dans la critique gratuite ? Voici en effet quelques années que la licence phare d'Activision mène la danse en se baladant tout en haut des classements de ventes de jeux. Ce succès a aussi attiré son flot de critiques plus ou moins fondées : on reproche ainsi souvent à ces FPS de proposer des campagnes trop courtes, trop manichéennes et trop linéaires...

En général, en lançant un Call of Duty, on s'attend à s'en prendre plein les yeux mais pas forcément à découvrir un scénario poignant. Le premier Black Ops avait déjà changé la donne : il profitait d'une narration plus maîtrisée et nous présentait la guerre froide sous ses aspects les moins glorieux. Les équipes de Treyarch sont allées encore un peu plus loin avec cette suite qui s'avère surprenante à plus d'un titre. 

  Le contexte historique des années 80 est plutôt bien exploité.  Le solo de Black Ops II joue sur deux tableaux : on retrouve tantôt Alex Mason, le héros du premier opus, qui nous entraîne dans les années 80 histoire de continuer de nous faire visiter les coulisses les plus sombres de la guerre froide , mais la plupart des missions nous entraînent en 2025, en compagnie de son fils David.

Ce futur est loin d'être rose : les Etats-Unis sont à deux doigts d'un conflit ouvert avec la nouvelle puissance mondiale, la Chine, et un mystérieux activiste cherche à semer les graines d'une révolution mondiale. Le fameux Raul Menendez à la base de ce mouvement est motivé par une rancune tenace, celle-ci trouvant ses origines dans les combines douteuses menées pendant la guerre froide.

Ici personne n'est épargné, si les ennemis des Etats-Unis restent présentés comme de grands méchants, les méthodes employées par la CIA dans le passé sont vertement critiquées. On retiendra par exemple le rôle ambigu accordé dans le scénario au dictateur Manuel Noriega ou les remarques lourdes de sous-entendus concernant les fournitures d’armes en Afghanistan... Black Ops II propose donc une vision moins simpliste, moins manichéenne du monde que les autres jeux du genre. On retrouve d'ailleurs cette approche dans les phases se déroulant dans le futur et on en vient ainsi à comprendre intimement les motivations de nos ennemis.